Twitter Facebook Google Plus Linkedin email Imprimer Pdf

||| BIG DATA / HPC / M2M

Turing or not Turing ?

Le 25 juillet 2014 par par Pierre Picard

Pour la première fois au monde, un programme informatique a réussi à se faire passer pour un humain en dialoguant avec un panel de juges. Le fameux test de Turing, célèbre logicien anglais, était passé avec succès.

Le test s’est déroulé au Royaume Uni, le jour du soixantième anniversaire de la mort d’Alan Turing. Cinq programmes informatiques ont conversé par clavier avec plusieurs juges. Les juges ignoraient s’ils dialoguaient avec des humains ou des machines. 33% des juges ont considéré qu’Eugène Goostman était bien un jeune garçon ukrainien de 13 ans comme il le prétendait… alors qu’Eugène Goostman n’est qu’un programme créé par les scientifiques Vladimir Veselov, Eugene Demchenko et Sergey Ulase.

Mais il y a un « mais »
Présenté comme un jeune garçon et Ukrainien, Eugène Goostman pouvait faire passer ses hésitations et ses réponses approximatives sur le compte de sa jeunesse et sur sa compréhension imparfaite de l’anglais. Faut-il pour autant remettre en question cet exploit ? Turing or not Turing ?

Turing, assurément !
Si le succès d’Eugène Goostman est peut-être contestable, nul doute que l’intelligence artificielle vient de franchir un nouveau pas. La convergence avec d’autres domaines de la science – notamment l’Internet des Objets(IoT), le Big Data et les supercalculateurs – ouvre une nouvelle ère, celle des objets non seulement intelligents, mais des objets plus intelligents que l’homme.

Tout un lot de questions posées par la science-fiction entre désormais dans le domaine de la science « réelle ». Comment allons-nous vivre avec des machines plus intelligentes que nous ? Comment faire face à des machines qui sauront penser, décider et agir, voire se reproduire, indépendamment de l’homme ?

HAL, le calculateur du film 2001 l’Odyssée de l’espace, qui pense comme les hommes et qui est capable de les manipuler, est sur le point de devenir une réalité !

Alan Turing, un des père de la logique et de l’informatique
Alan Turing est l’auteur en 1936 d’un article de logique mathématique, qui est devenu plus tard un texte fondateur de la science informatique. Durant la Seconde Guerre mondiale, il joue un rôle majeur dans les recherches sur les cryptographies générées par la machine Enigma, utilisée par les nazis. Ses découvertes permirent de raccourcir la capacité de résistance du régime nazi. Après la seconde guerre mondiale, Alan Turing travaille sur un des tout premiers ordinateurs, puis contribue de manière provocatrice au débat déjà houleux à cette période sur la capacité des machines à penser en établissant le test de Turing.
En 1952, un fait divers lié à son homosexualité lui vaut des poursuites judiciaires. Alan Turing est mis au ban de la société britannique. Pour éviter la prison, il choisit la castration chimique par prise d’œstrogènes. Le 7 juin 1954, Alan Turing est retrouvé mort par empoisonnement au cyanure. En 2013, la reine Élisabeth II le graciait à titre posthume.

Source : Wikipédia

Crédit photo : © Andrea Danti – Fotolia.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*