Twitter Facebook Google Plus Linkedin email Imprimer Pdf

||| CLOUD

Cloud : pas de bénéfices durables sans portabilité

Le 28 mars 2014 par Gauvain Girault, directeur technique, FastConnect

La question de la portabilité des applications mises dans le cloud est essentielle. La négliger c’est s’exposer à ne pas pouvoir bénéficier pleinement des avantages du Cloud : élasticité, flexibilité, économies. En quelque sorte revenir à la préhistoire de l’informatique sous le prétexte d’aller vers le futur ! Ce qui a été au cœur des systèmes ouverts devrait l’être pour le cloud : affranchir les applications de leur environnement d’exécution apporte une flexibilité durable, indispensable pour saisir les opportunités de demain.

Pour étendre les avantages du Cloud – élasticité, flexibilité, économies – à l’ensemble du SI, les entreprises cherchent à « cloudifier » leur patrimoine applicatif. Mais avec un parc qui comptent parfois des centaines à des milliers d’applications, la tâche est longue, complexe, et peut s’étendre sur plusieurs années.

Bien que motivé par des bénéfices rapides, un tel programme nécessite de se projeter à moyen terme. Or, concernant le Cloud, le rythme des technologies, l’intensité de la compétition et le manque de maturité d’un marché encore jeune rendent les prévisions difficiles. Quelles seront, dans cinq ans, les plates-formes dominantes, les usages les plus demandés par les métiers, les options les plus avantageuses ou les évolutions réglementaires ?

Cette incertitude nécessite de s’entourer de précautions afin de pouvoir bénéficier durablement de tous les avantages du Cloud, le risque étant de rester prisonnier de ses choix initiaux. Si un fournisseur augmente soudain ses tarifs ou modifie sa politique d’hébergement des données, on doit être en mesure, techniquement et contractuellement, de le quitter. Si un concurrent offre plus de services ou de nouvelles garanties de sécurité, il faut pouvoir le rejoindre rapidement et facilement ; pouvoir répartir différemment la charge ; passer, sur un périmètre donné, d’un cloud privé à un cloud public. Bref, le gestionnaire de l’application a besoin, dans le Cloud, d’un maximum de flexibilité.

La portabilité est la clé de cette flexibilité et, à ce titre, au premier rang des enjeux de la « cloudification », la démarche se doit d’être agnostique. Pour cela, il existe des méthodes et des outils, notamment Open Source, qui permettent de packager une application et ses dépendances. La description du cycle de vie de l’application en environnement Cloud et la normalisation de ses besoins en matière d’infrastructure assurent sa portabilité. Rendue indépendante de son environnement d’exécution, l’application peut dès lors être modifiée, déplacée, changée de plate-forme, au gré des évolutions et des opportunités du Cloud.

Détourée et abstraite des spécificités d’environnement, l’application devient en outre une entité autonome, ce qui facilite sa gouvernance. Les différentes parties prenantes (développeurs, exploitants, utilisateurs) peuvent plus aisément collaborer à son évolution et, en particulier, automatiser son cycle de vie. Cette approche a de plus l’avantage de faire émerger une méthode et des éléments réutilisables, et donc de permettre d’industrialiser la migration vers le Cloud  d’un vaste patrimoine.

Conclusion

Les bénéfices du Cloud sont tels qu’aujourd’hui la question prioritaire qui se pose à la DSI n’est ni « quand ? » ni « pourquoi ? », mais « comment ? » passer au Cloud. Et l’enjeu est de continuer à en bénéficier, notamment en termes d’élasticité, de flexibilité et d’économies.

Mais la DSI ne peut être en mesure d’imaginer les offres de services et les modèles tarifaires des opérateurs Cloud de demain. C’est pourquoi il est de sa responsabilité de choisir aujourd’hui les méthodes et les outils de cloudification qui lui apporteront le plus d’indépendance pour l’avenir.

FastConnect, un expert des architectures du Cloud
Acquise par Bull en septembre 2013, FastConnect est une société de services et de conseil, leader dans les architectures applicatives distribuées et l’évolution des systèmes d’information vers les architectures orientées services (SOA), le Cloud et le Big Data. Plusieurs groupes internationaux de premier plan, notamment dans la finance, ont déjà fait confiance à FastConnect pour les accompagner dans la migration d’applications critiques vers une architecture Cloud. Fondée en 2004, FastConnect affiche une croissance annuelle de 20 % et compte plus de 120 collaborateurs.
FastConnect, au sein de la Division Cloud de Bull, accompagne les entreprises en les faisant bénéficier durablement des avantages d’une démarche Cloud Computing en trois étapes : 

  1. Identification d’une cible stratégique, d’une trajectoire de « Cloudification » pour l’entreprise, ainsi qu’une plate-forme technologique cible adaptée aux enjeux de l’entreprise.
  2. Sélection et déploiement des meilleurs outils et plates-formes Cloud du marché répondant aux enjeux de manière sécurisée.
  3. Mise en œuvre rapide de nouvelles applications métier et transformation du patrimoine applicatif existant via un accompagnement méthodologique et industriel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*