Twitter Facebook Google Plus Linkedin email Imprimer Pdf

||| HPC

Bull et bulles : Avec les chercheurs de l’Université de Reims Champagne-Ardenne

Le 31 janvier 2014 par A. Alijah, D. A. Bonhommeau, T. Cours, G. Liger-Belair, A. Perret

Le CO2 dissous, issu de la fermentation du sucre en bouteille, est à l’origine de la formation des bulles dans une flute de champagne. Des chercheurs de l’université de Reims Champagne-Ardenne [1] ont réalisé des simulations de dynamique moléculaire pour étudier la diffusion du CO2 dans la continuité des travaux du Professeur Gérard Liger-Belair [2]. L’enjeu de ces travaux est multiple et doit notamment permettre d’avancer dans la compréhension des mécanismes complexes responsables de la formation, du grossissement, et du rôle des bulles, en condition de dégustation.

L’expertise de Bull et la puissance du supercalculateur CURIE de GENCI ont été des ingrédients clés pour mener à bien en quelques heures des simulations qui auraient exigé plusieurs mois de calculs sur une station de travail.

Au-delà du champagne, ces travaux de recherche peuvent contribuer à mieux appréhender d’autres situations où les gaz dissous sont dans un état métastable. Il s’agit par exemple de mieux comprendre les phénomènes de dégazage massif que l’on peut observer sur certains grands lacs africains chargés en CO2 ou en CH4 dissous, et qu’il peut être vital de prévoir [3].

[1] “CO2 diffusion in Champagne wines: A molecular dynamics study”, A. Perret, D. A. Bonhommeau, G. Liger-Belair, T. Cours et A. Alijah, en cours de publication (2014).
[2] “Recent advances in the science of champagne bubbles”, G. Liger-Belair, G. Polidori et P. Jeandet, Chem. Soc. Rev. 37, 2490-2511 (2008).
[3] “Dynamics of CO2-driven lake eruptions”, Y.X. Zhang, Nature 379, 57-59 (1996).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*