Twitter Facebook Google Plus Linkedin email Imprimer Pdf

|||

L’Oklahoma choisit Bull

Publié le 23 avril 2013 par Pierre Picard

L’agence de l’emploi modernise son infrastructure informatique dans les délais et le budget imparti

La mission d’OESC (Oklahoma Employment Security Commission) est d’accompagner chaque demandeur d’emploi jusqu’à son placement et de verser les indemnités chômage. Ainsi, elle coordonne les opérations (collecte des contributions employeurs, inscriptions des chômeurs, programmes de formation…) des divers établissements de l’Etat.

Pour ce faire, les applications historiques d’OESC sont essentielles pour assurer les échanges sur l’emploi à l’échelle de l’Etat et répondre aux besoins des employeurs et des résidents de l’Oklahoma. OESC avait un gros projet de migration de sa base de données hiérarchique vers une base de données relationnelle pour plus de flexibilité et d’accessibilité. Bull a proposé à OESC, la base de données Open Source la plus avancée : PostgreSQL, qui n’a pas de coûts récurrents de licence.

Les contraintes du projet

  • Convertir les programmes Batch et TP de la base de données IDS-II vers la base de données PostgreSQL, soit 2165 programmes sources, 3 schémas et 433 types d’enregistrements ;
  • Tester et valider les 2165 programmes avec la nouvelle base de données ;
  • Garder la même logique business pour tous les programmes ;
  • Garantir le même niveau de productivité des personnels d’OESC pendant et après la migration ;
  • Avoir le projet terminé en18 mois maximum du fait des contraintes budgétaires de l’Etat ;
  • Pas d’augmentation des coûts de licence sur l’année.

Le projet, un vrai travail d’équipe

Bull a défini une nouvelle base de données relationnelle basée sur l’ancienne base de données hiérarchique. Puis, OESC et Bull ont revu les 2165 programmes pour un usage immédiat des données. L’analyse des programmes et des modifications ont été faites avec un outil automatisé, qui a permis à Bull d’autoriser OESC des mises à jour des sources tous les 45 jours. Grâce à ce dispositif, de nouvelles fonctionnalités ou mises à jour ont pu être intégrées durant la migration, au lieu d’être mises de côté jusqu’à la fin de la migration. Ce dispositif clé a permis de modifier dynamiquement les programmes durant la migration.

Les 2100 programmes ont ensuite été testés pour être sûr qu’ils se comportaient de la même manière qu’auparavant, avec les mêmes résultats et la même performance. Le travail d’équipe entre OESC et Bull a vraiment payé. Des réunions hebdomadaires ont mesuré les progrès et pris en compte les problèmes rencontrés. Bull a fait tourner et a testé tous les travaux batch sans interrompre, ni impacter la productivité ou les ressources de l’équipe OESC – en installant trois environnements tests dans son site de Phœnix pour tester et pour améliorer les performances. Cette stratégie a aidé OESC à protéger l’intégrité de son environnement de production et ses données, et à fonctionner sans interruption, ni interférence. Puis les programmes ont été validés avec la base de données PostgreSQL délivrant des performances équivalentes ou supérieures à l’environnement précédent.

Résultats

  • Basculement exemplaire sur un week-end,
  • Aucune interruption de services pour les utilisateurs ;
  • Tout problème a été résolu en utilisant les procédures standard documentées ;
  • Projet réalisé dans les délais et le budget – aucun dépassement !
  • OESC a pu développer les accès aux bases de données relationnelles à partir de ses programmes propriétaires et réduire les coûts récurrents, y compris la maintenance ;
  • OESC est entré en production en janvier 2013.

Selon Margaret Arney, manager de la base de données à l’OESC : « Le basculement s’est passé sans problème majeur grâce aux équipes OESC et Bull. Chacun d’entre vous nous a aidés à atteindre cet objectif, et nous avons vraiment pu apprécier vos compétences et votre engagement ! Nous sommes extrêmement satisfaits des performances de TP8. »

Cloyd Averill, Chef de projet Bull, précise : « L’équipe d’ingénieurs de Bull était composée de personnalités très créatives, compétentes et talentueuses – avec des expertises allant des outils logiciels jusqu’aux tests des produits. De plus l’équipe a eu un excellent relationnel avec celle du client. Le projet a été de grande qualité, réalisé dans les délais et le budget. C’était amusant et très formateur d’avoir eu le privilège de faire partie de cette équipe. »

Michael Evans, DSI conclut : « Avec notre nouvelle base de données, OESC est mieux placée pour répondre aux besoins du marché l’emploi et de gestion des demandeurs. Merci aux équipes OESC et Bull pour leur engagement et le travail fourni qui nous permet ce bond en avant. »

Plus d’information >>> http://www.bull.fr/novascale/gcos/

Comments are closed.