Twitter Facebook Google Plus Linkedin email Imprimer Pdf

|||

Cenaero, au cœur de l’innovation en Belgique avec mobull

Publié le 23 avril 2013 par Pierre Picard

Pour répondre à des besoins exponentiels en capacité de calcul, Cenaero a fait le choix de mobull, un container Bull de très haute densité. En son cœur, un supercalculateur bullx d’une puissance de 40 téraflops constitue la base d’une extension significative qui fera du centre de recherche Cenaero le premier centre de calcul en Belgique francophone.

Le centre de recherche Cenaero est spécialisé dans le développement de méthodes et d’outils de simulation numérique. S’adressant à de nombreux secteurs, il permet de concevoir et de réaliser des produits performants. « Nous effectuons des simulations pour laéronautique, le bâtiment (notamment pour étudier le comportement énergétique du bâti), léolien, le biomédical ou la radiothérapie. Notre stratégie est dinvestir régulièrement dans des ressources de calcul intensif, car nos clients et nos partenaires, notamment les constructeurs de moteurs d’avion, ont besoin de solutions de simulation toujours plus performantes pour rester à la pointe des innovations » déclare Serge Bogaerts, HPC & Infrastructure Manager de Cenaero. .

Rapidement après sa création en 2002, Cenaero s’est doté d’un supercalculateur, dont la puissance de calcul a été régulièrement augmentée, ce qui a valu au centre de recherche de Gosselies (Charleroi) d’être classé à plusieurs reprises dans le TOP 500 mondial des supercalculateurs et de devenir ainsi l’un des acteurs majeurs du calcul haute performance (HPC) en Belgique.

En 2011, Cenaero a acquis un container mobull à très haute densité. D’une longueur de 14 mètres, ce container mobull peut accueillir jusqu’à 15 armoires de serveurs. Aujourd’hui, il contient le supercalculateur de Cenaero, un supercalculateur bullx incluant près de 3 300 cœurs de processeurs Intel® Xeon®, offrant une puissance de calcul de 40 téraflops.

« Toutes nos acquisitions font lobjet dappels doffres publics, ce qui nous permet de disposer des meilleures technologies aux meilleures conditions. Le contrat pour notre nouveau supercalculateur a une valeur proche de 2 millions d’euros. Il est cofinancé par le fonds européen FEDER et la Région wallonne.  Serviware, filiale de Bull, a remporté lappel doffres pour le container et le supercalculateur. Serviware comprend indéniablement notre métier et nos enjeux. Leurs experts nous ont proposé une solution taillée sur-mesure. Depuis plus de 6 mois nous fonctionnons à plein régime, ce qui nous a permis d’apprécier la performance et la fiabilité de la solution fournie. Serviware ayant pris en charge sur cette affaire les aspects d’infrastructure (mobull et climatisation) en plus de l’intégration du supercalculateur même, nous avons pu confirmer l’expertise, l’engagement et la réactivité de leurs équipes sur ce périmètre intégré. », poursuit Serge Bogaerts.

Flexibilité et performances énergétiques

Cenaero a groupé la partie infrastructure mobile et le nouveau supercalculateur pour simplifier la procédure et synchroniser les livraisons. Avec une double exigence pour la partie infrastructure mobile : avoir une solution sur-mesure avec des capacités d’extension significatives (5 fois supérieures), dans un contexte particulier car Cenaero n’est pas propriétaire des bâtiments de son data center.

« Nous avons retenu le container mobull car il présente un triple avantage sur ses concurrents. Tout dabord, sa consommation énergétique : mobull a été conçu dans une optique d’efficacité énergétique maximale et une densité exceptionnelle en capacité de calculplus grande encore que dans un data center classique. De plus, son système de réfrigération opère au plus près des sources de chaleur.  A capacité de calcul équivalente, sa consommation en watts par flop diminue sensiblement. Cette efficacité énergétique nous permet daugmenter notre capacité de calcul alors que notre budget de consommation énergétique reste inchangé, » souligne Serge Bogaerts.

L’autre avantage de cette solution ’prête à l’emploi’ est sa simplicité et son efficacité en termes d’investissement. mobull ne nécessite pas d’extension de notre data center malgré l’ampleur du potentiel d’extension en capacité de calcul demandé dans le cahier des charges. « Cette solution lève la contrainte de trouver une superficie sur laquelle aménager un nouveau data center et nous affranchit de tous travaux daménagement. Et si un jour nous sommes amenés à déménager, notre investissement mobull perdurera »

Et  Serge Bogaerts de conclure : « L’investissement réalisé en 2011, mobilisant alors 1/3 de la capacité de mobull, a déjà été étendu fin 2012 pour pouvoir accueillir le prochain calculateur Tier‑1 de la Fédération Wallonie-Bruxelles en portant sa capacité d’hébergement à près de 500 kW. Cela confirme que nous avions sélectionné la solution correspondant bien à nos besoins en constante évolution. La force de mobull se trouve en effet dans la modularité exceptionnelle du container qui permettra d’ajouter les armoires de serveurs qui constitueront un supercalculateur de plus de 10000 cœurs. »

Comments are closed.