Twitter Facebook Google Plus Linkedin email Imprimer Pdf

||| IT TRANSFORMATION

L’intégration, sésame de l’entreprise numérique

Publié le 15 mars 2013 par Pierre Picard

Thierry Siouffi, VP exécutif Business Integration Solutions

Face à l’émergence d’une nouvelle concurrence issue d’Internet, les entreprises doivent se réinventer avec le numérique. Pour cela, l’intégration devient un enjeu crucial, notamment sur les questions clés de la gestion des données, du Cloud et de la sécurité. Grâce à son éventail unique de compétences, Bull est idéalement placé pour être l’intégrateur-partenaire de l’entreprise numérique.

Quel que soit leur secteur, les entreprises le reconnaissent désormais volontiers : les géants du web deviennent leurs concurrents. Les grands noms du numérique captent leurs clients, qu’ils détournent des processus d’achat habituels et dont ils modifient les attentes et les priorités. En devenant un réflexe pour tous et pour tout, Internet change la donne dans tous les domaines. Ces nouveaux acteurs parviennent en outre à maintenir leur différence en imposant de nouveaux usages à un rythme tel que certains d’entre eux peinent même à le suivre : que sont devenus les pionniers du web qui ont raté le virage du web 2.0, puis celui des applications mobiles ?

Face à cette compétition, les entreprises traditionnelles ne sont pas démunies. Elles possèdent même deux atouts majeurs : les données (elles détiennent sur leurs clients et sur leurs marchés des trésors d’information, d’expérience et de culture) et la proximité (avec leurs clients, mais aussi leurs partenaires, leurs fournisseurs et tout un écosystème aux intérêts convergents). La question qui se pose à elles aujourd’hui est de savoir comment valoriser ces deux atouts tout en se hissant à des niveaux d’usages, d’agilité et de performance leur permettant de rivaliser avec des concurrents nativement numériques.

Le numérique bouleverse la chaîne de valeur

La réponse passe forcément par le numérique. En quittant le back office, la gestion, l’administratif, pour se rapprocher des métiers, de l’opérationnel, de la relation et de l’expérience client, les nouvelles technologies transforment l’entreprise de deux façons : d’une part, elles permettent des modes de fonctionnement plus agiles, plus collaboratifs, plus efficaces, qui exploitent mieux l’information disponible ; d’autre part, elles permettent de développer des applications innovantes et différenciantes, qui créent de la valeur, voire déplace la proposition traditionnelle de l’entreprise. Dans les transports, par exemple, depuis les systèmes de réservation jusqu’à ceux d’infotainment à bord, c’est toute la chaîne de valeur, tout le paysage du marché, que vient bouleverser le numérique.

Pour bâtir cette entreprise de demain, qui retrouve de la compétitivité et de la différenciation en incorporant le numérique à son savoir-faire traditionnel, le maître-mot, c’est l’intégration. Intégration de la technologie et des métiers. Intégration de compétences matures et émergentes. Intégration de données et de systèmes hétérogènes. Intégration de la relation entreprise/prestataire, dont le modèle de delivery doit s’aligner sur le nouveau rythme et les nouveaux impératifs des projets. L’intégration est le sésame de l’entreprise numérique.Les utilisateurs, désormais à l’origine des demandes, ne se préoccupent pas des silos usuels : ce qui compte aujourd’hui, c’est de pouvoir réunir tous les ingrédients pour déployer vite, bien et au meilleur coût l’application qui va concrètement améliorer leur performance.

Données, Cloud, sécurité : trois domaines clés

Ce besoin renforcé d’intégration s’exprime tout particulièrement dans trois aspects fondamentaux qui redessinent le développement applicatif : la gestion métier des données, le Cloud et la sécurité. Les données, on l’a vu, sont l’atout numéro 1 des entreprises traditionnelles par rapport à leurs nouveaux concurrents. Elles sont le carburant des nouvelles applications métier et la capacité à collecter, stocker et gérer des données d’origine et de nature diverses dans la perspective de leur utilisation sera capitale. Le Cloud s’annonce quant à lui comme le web de demain. Par sa flexibilité et son ubiquité, il sera le vecteur privilégié de diffusion des applications, et en permettant d’agréger applications, ressources et usages, il permettra le développement de services composites innovants. Enfin, la sécurité est dès à présent  un prérequis incontournable pour toute application, et elle ne peut donc plus être considérée comme un sujet à part : elle doit être intégrée dès l’origine à l’architecture des solutions et adaptée tant à la réalité des risques qu’aux contraintes d’utilisation.

Sur ces trois domaines, et plus généralement sur la nouvelle dimension que prend la question de l’intégration, la grande force de Bull est de disposer en son sein de toutes les briques, de tous les corps de métier. Bull est lui-même un « intégrateur intégré », capable de constituer ses propres équipes pluridisciplinaires, de mobiliser ses propres experts technologiques et métier, et de s’appuyer sur la force de son propre réseau de centres de services industrialisés. Conscient du défi qui attend les entreprises, Bull est aussi en mesure d’y apporter la seule réponse qui vaille : une réponse intégrée, complète et globale, des enjeux métier aux questions de sécurité, de la performance matérielle à l’interopérabilité applicative, de la gestion des données au suivi de l’exploitation, du conseil en amont à la TMA en aval.

Plus d’information >>> http://www.bull.com/fr/businessapplications/

http://boost.bull.fr/solutions/client/

Comments are closed.