Twitter Facebook Google Plus Linkedin email Imprimer Pdf

|||

Le Centre Hospitalier de Mantes la Jolie virtualise ses applications critiques

Publié le 15 novembre 2012 par Pierre Picard

 

Le Centre hospitalier François Quesnay couvre tout le spectre des soins liés à la médecine, la chirurgie et l’obstétrique

Le Centre hospitalier François Quesnay a renouvelé son infrastructure informatique pour sécuriser son système d’information et faire face aux besoins croissants d’informatisation de services, notamment les urgences et la prescription.

 

 

Une plus grande souplesse dans la mise en œuvre du plan de reprise d’activité

Le Centre Hospitalier a entrepris une démarche de consolidation pour faire face à la prolifération de ses machines physiques et de sécurisation des serveurs d’applications critiques. L’enjeu : améliorer les niveaux de services de ses applications et disposer d’une plus grande souplesse dans la mise en œuvre de son plan de reprise d’activité. Le Centre hospitalier voulait également rationaliser, consolider et améliorer
la disponibilité de son infrastructure de données.

Bull a proposé une solution globale, associant services d’intégration et serveurs bullion™ pour virtualiser et sécuriser les applications x86 sur deux sites actif/actif. En parallèle, Bull a assuré l’évolution de l’infrastructure de stockage vers un stockage réparti sur deux sites disposant de baies EMC répliquées.

L’objectif : fournir une infrastructure clé en main, rapidement opérationnelle apportant d’emblée un meilleur niveau de disponibilité et plus de performances. Les éléments de l’infrastructure permettent désormais de garantir les niveaux de disponibilité requis en particulier avec :

  • la continuité de services sur chaque site grâce à la mise en place du cluster pour les serveurs virtualisés ;
  • la reprise d’activité en cas de perte d’un des sites pour les applications critiques.

Quatre serveurs bullion remplacent 40 serveurs X86. A la clé : une disponibilité renforcée des applications du dossier patient

Avec la virtualisation native sur bullion, le Centre hospitalier a considérablement réduit l’encombrement dans son centre informatique : les quatre serveurs bullion venant remplacer 40 serveurs x86. L’ensemble de la solution construite autour de ces serveurs bullion répartis sur deux sites a renforcé la disponibilité des applications critiques de gestion des dossiers médicaux, qu’il s’agisse du suivi des dossiers proprement dits ou de la facturation. Cette solution offre également une meilleure évolutivité de l’infrastructure, en particulier pour la refonte majeure à venir du dossier patient avec l’éditeur McKesson. Concrètement, lorsqu’il a fallu remédier à un défaut de climatisation sur le site, le déplacement des machines d’un cluster de bullion vers l’autre s’est fait en toute facilité sans interruption de service.

Intégration en douceur et réduction de la consommation d’énergie

L’intégration dans le système d’information s’est faite en douceur afin d’éviter une interruption massive du service. Dès l’installation des serveurs bullion, le Centre hospitalier a constaté une grande souplesse dans la répartition de la charge pour faire face aux pics d’activité. Autre atout de bullion : la réduction significative de la consommation d’énergie, parfaitement en ligne avec la démarche de l’établissement en matière de développement durable. Au final, la virtualisation sur bullion a apporté une amélioration du service rendu par la DSI, une souplesse dans l’évolution du système, des gains de productivité et un meilleur niveau du maintien du système en conditions opérationnelles pour une équipe dont les ressources informatiques sont restreintes.

 

Plus d’information >>> http://www.bull.com/fr/bullion

Comments are closed.