Twitter Facebook Google Plus Linkedin email Imprimer Pdf

|||

bullion au service de la protection des droits et des libertés

Publié le 01 juin 2012 par Pierre Picard

Quand on a pour mission de veiller à la protection des droits et des libertés des citoyens et de promouvoir l’égalité, le système d’information doit être à la hauteur. L’enjeu : offrir aux réclamants une écoute, une réactivité et une qualité de service sans faille.

Inscrite dans la Constitution depuis le 23 juillet 2008 et instituée par la loi organique et la loi ordinaire du 29 mars 2011, Le Défenseur des droits est une autorité constitutionnelle indépendante, chargée de défendre les droits et libertés dans le cadre des relations avec les services publics, de défendre et de promouvoir l’intérêt supérieur et les droits de l’enfant, de lutter contre les discriminations prohibées par la loi et de promouvoir l’égalité, et enfin de veiller au respect de la déontologie par les personnes exerçant des activités de sécurité.

Le passage d’une architecture statique à une architecture virtuelle : la clé de l’agilité

La continuité du service est essentielle pour les agents et délégués du Défenseur des droits, qui doivent à tout moment accéder aux applications critiques comme la messagerie, la plateforme collaborative ou l’application métier  pour assurer le traitement des demandes des réclamants. Pour répondre à cet impératif de qualité de service, tout en assurant l’évolutivité du système d’information, le socle technique doit être ultra performant, sécurisé et agile. C’est ce qui a poussé le Défenseur des droits à choisir bullion™, le serveur Bull de nouvelle génération dédié à la virtualisation des applications critiques. Couplé à l’hyperviseur VMware vSphere®, bullion a permis de consolider et d’optimiser l’infrastructure, en environnement Windows 2008, en diminuant le nombre de serveurs et en optimisant l’utilisation des ressources pour une puissance démultipliée.

« Grâce à bullion, et à l’issue d’un déploiement de quelques jours seulement, nous disposons d’une architecture vraiment puissante et particulièrement agile, qui nous permet de gagner en performance, en consommation énergétique, en espace et également en souplesse, tout en minimisant les impacts des changements sur la continuité du service » précise Yannick Leloup, Responsable des Systèmes d’information du Défenseur des droits.

La relation avec Bull est conduite dans un esprit de partenariat, pour un accompagnement personnalisé des projets d’évolution. « C’est ainsi que nous sommes passés rapidement d’une architecture native à une architecture virtuelle très agile, capable de supporter les évolutions de nos applications critiques et apportant suffisamment de souplesse pour faciliter la mise en œuvre de notre projet de consolidation» conclut Yannick Leloup

Puissante et optimisée, la nouvelle plate-forme a ainsi répondu au défi de la virtualisation, avec l’assurance, grâce à la linéarité des performances de bullion, d’une grande évolutivité dans le temps.

 

Plus d’information sur bullion

“Xerox mise sur bullion” : voir la vidéo

Comments are closed.