Twitter Facebook Google Plus Linkedin email Imprimer Pdf

|||

Bull signe un accord-cadre de passation de commandes avec l’agence NC3A de l’OTAN

Publié le 28 mars 2012 par Pierre Picard

Première étape vers une collaboration avec l’OTAN

Bull vient de signer un accord-cadre de passation de commandes avec l’agence NC3A (NATO Consultation, Command and Control Agency) de l’OTAN. Cet accord sert de cadre aux deux parties qui pourront ainsi débuter rapidement leur collaboration. En signant cet accord avec l’OTAN, Bull marque clairement son intérêt pour le marché gouvernemental et de la défense.

Aux termes de cet accord-cadre de passation de commandes, Bull sera autorisée à répondre aux appels d’offres soumises par l’OTAN dans la limite des produits et des services qu’elle est en mesure de proposer. L’accord-cadre entre Bull et l’agence NC3A de l’OTAN mentionne spécifiquement les produits et services suivants : serveurs informatiques, équipements de stockage des données électroniques, systèmes radio, émetteurs et systèmes de lutte contre les engins explosifs télécommandés, matériels sécurisés, boîtiers de chiffrement, logiciels de sécurité, structures préfabriquées et unités de conteneurs, et enfin conseils. Bull peut désormais répondre aux appels d’offres en proposant toutes les solutions qui entrent dans ces catégories.

« Bull est experte en systèmes critiques de sécurité, en infrastructures et en applications robustes », a indiqué Saskia Van Uffelen, DG de Bull Belux. « Nous sommes très satisfaits que cette procédure d’accord-cadre de passation de commandes ait abouti ». Bull aide les autorités et les organismes chargés de la défense et de la sécurité nationale à prendre en compte les nouveaux risques, à interopérer en toute sécurité et à réagir plus rapidement pour mener à bien leurs missions. Des services (conception et intégration de systèmes matériels/logiciels complexes) aux solutions, Bull aide les principaux acteurs de ces marchés à élaborer les technologies de défense de demain. Le Groupe a participé à des projets aussi variés que le plus puissant supercalculateur européen pour la simulation nucléaire, les systèmes d’information embarqués pour la Marine, les systèmes mobiles tactiques, la gestion à distance d’engins militaires ou encore les intercepteurs radars, parmi bien d’autres.

L’accord-cadre de passation de commandes n’est que la première étape d’une procédure en deux temps, au terme de laquelle le contrat sera négocié et conclu de manière centrale avec un fournisseur pour une gamme spécifique de marchandises. Toutes les dispositions de base du contrat doivent être acceptées, notamment les tarifs ou une méthodologie de tarification définitive. Les bureaux locaux pourront alors passer leurs commandes individuelles de quantités au détail dans le cadre du contrat central pour être livrés en local.

 

 


Comments are closed.