Twitter Facebook Google Plus Linkedin email Imprimer Pdf

||| M2M

Médaille d’argent pour le projet UseNet

Publié le 22 février 2012 par Pierre Picard

Les applications M2M enfin interopérables pour déployer les nouveaux usages

Fin 2011, le programme de recherche européen ITEA 2[1] a gratifié le projet UseNet d’un ‘Silver Achievement Award’. Coordonné par le VTT (Centre de Recherche Technique de Finlande) et par Bull pour la France, ce projet a été porté par dix huit sociétés européennes (Belgique, Espagne, Finlande et France).

Basé sur les technologies M2M (Machine-to-Machine), le projet a développé une plate-forme générique et standard capable de fournir l’ensemble des services nécessaires à la mise en place de nouvelles applications M2M, supportant de nouveaux usages dans des secteurs d’activité aussi variés que le transport, la domotique, la santé, l’industrie, le bâtiment, l’environnement, le divertissement, etc.

UseNet, un projet pionnier pour le M2M

Les applications M2M offrent des services dans lesquels l’être humain est peu ou pas sollicité. Elles sont caractérisées par l’usage d’objets communicants fixes ou mobiles, et par l’utilisation de plates-formes de services dédiées, accessibles par des matériels et des usagers. L’intérêt premier de UseNet est de fournir un socle universel, générique et standardisé permettant l’interopérabilité des applications M2M à travers des réseaux ubiquitaires, ce qui manquait cruellement à leur développement, les domaines verticaux étant extrêmement fragmentés. Autre point positif : UseNet a considérablement facilité la normalisation de l’architecture M2M par le biais de l’ETSI[2].

Usenet : déjà des applications concrètes

Le projet européen UseNet a également permis l’exploitation rapide des résultats, et l’ouverture de nouvelles voies de recherche complexe et dynamique des réseaux actifs dans le M2M. Ainsi, ses résultats sont utilisés pour améliorer la sécurité d’infrastructures critiques dans les aéroports ou le contrôle aux frontières. De même :

  • Alcatel Lucent les exploite pour ses réseaux mobiles sans fil ;
  • Bull a créé une solution générique pour les transports afin d’assurer le suivi et la géo-localisation d’une flotte de véhicules. Cette solution est déployée par le gestionnaire de flotte Transdev et les transports urbain bialystok. En outre, une solution de sécurisation des transports d’enfants est en cours de réalisation pour le compte du Conseil Régional d’Aquitaine (projet AGATE)
  • Fagor Electrodomesticos les utilise pour développer de nouveaux produits domotiques innovants améliorant notamment l’assistance technique ;

 

Bull, positionné sur de nouveaux projets européens innovants

L’avènement du nomadisme et des connexions Internet mobiles ont mis en lumière les expertises de Bull dans les systèmes embarqués et les applications de géo-localisation. Forts de cette nouvelle distinction, ses experts s’impliquent aujourd’hui dans un nouveau projet A2Nets (Automatic Services in M2M Networks), qui vise à simplifier la gestion des réseaux M2M, notamment au travers des questions de performance avec l’explosion des machines connectées et d’interopérabilité entre des domaines métiers différents. Pour valider ses résultats, le projet A2Nets utilisera ses solutions autour de trois cas concrets : mesure intelligente des énergies vertes, santé et covoiturage.

Rappelons que la médaille d’or d’ITEA 2 a été remportée fin 2011 par Bull Evidian pour le projet Multipol, dont le but était de coordonner les politiques de sécurité de l’entreprise étendue. En 2010, c’était le projet ParMA (pour Parallel Programming for Multi-Cores Architectures), également conduit par Bull, qui avait reçu la plus haute distinction ; le comité se déclarant « impressionné par le caractère innovant et les résultats rapides de ParMA ».

A propos d’ITEA 2

ITEA 2 est un programme stratégique paneuropéen pour la R&D logicielle précompétitive avancée en Systèmes et Services à logiciel prépondérant (SiS). ITEA 2 stimule et soutient des projets qui donneront à l’industrie européenne un avantage de premier plan dans le domaine des SiS, dans lequel le logiciel représente un segment important en termes de fonctionnalité et de coût de développement du système, risques et temps de développement. Son ambition est de mobiliser 20 000 personnes par an durant toute la durée de huit ans du programme.

Voir www.itea2.org


[1] ITEA : Information Technology for European Advancement

[2] ETSI : European Telecommunications Standards Institute

 

Rudolf haggenmüller, Président d’ITEA 2 : bon ROI du HPC sur projets européens



Comments are closed.