Twitter Facebook Google Plus Linkedin email Imprimer Pdf

|||

Capgemini, Logica et Bull, ont remporté ensemble un contrat de 48 millions d’euros avec le CNRS

Publié le 23 janvier 2010 par Pierre Picard

Le Groupement ainsi constitué assurera la tierce maintenance applicative et l’infogérance de plusieurs systèmes d’information de l’organisme public de recherche

logo cnrs

Capgemini Sud SAS (« Capgemini »), filiale du Groupe Capgemini, un des leaders mondiaux du conseil, des services informatiques et de l’infogérance, Logica, acteur majeur des services informatiques, et Bull, spécialiste des grandes infrastructures ouvertes et sécurisées, ont remporté un contrat de 6 ans avec le CNRS, premier organisme mondial pour le nombre de publications scientifiques. Le Groupement assurera la tierce maintenance applicative et l’infogérance des Systèmes d’informations pour les activités financières et comptables et le Système de Gestion des Ressources Humaines et de la Paie du Centre National de la Recherche Scientifique. Capgemini, en tant que mandataire du groupement, pilotera le contrat d’ensemble tandis que Logica interviendra en tant que cotraitant solidaire.

Placé sous la tutelle du Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, le CNRS est le principal organisme public de recherche à caractère pluridisciplinaire en France – dans les tous les champs de la connaissance. Dans le cadre de son projet d’établissement, le CNRS a modernisé ses outils informatiques et s’est notamment doté d’un nouveau système d’information comptable et budgétaire (BFC), ainsi que d’un nouveau système d’information pour la gestion des ressources humaines et de la paie (Sirhus). Le CNRS a lancé début 2009 un appel d’offres pour la tierce maintenance applicative et l’infogérance de ces deux systèmes basés sur SAP.

Dans le cadre de ce nouveau contrat, le groupement bâtira l’architecture technique et assurera la maintenance évolutive et corrective, ainsi que l’infogérance des deux systèmes d’information : Sirhus, d’une part, pour la gestion administrative des ressources humaines et la paie des agents du CNRS, et BFC, d’autre part, qui couvre le suivi d’exécution du budget, les dépenses, les missions, les recettes, le suivi financier des contrats de recherche et les comptabilités budgétaire, générale et analytique.

Capgemini, Logica et Bull ont su convaincre le CNRS, grâce à leurs expériences respectives dans la mise en œuvre de grands projets de transformation dans le secteur public. Le Groupement dispose en outre d’une très bonne connaissance des problématiques spécifiques du CNRS dans les domaines comptable/financier et ressources humaines. En effet, depuis quatre ans, chacun des membres du Groupement accompagnait déjà l’organisme public de recherche dans différents projets : Capgemini a piloté la mise en place de BFC, Logica, celle de Sihrus, et Bull était chargé de l’infogérance des systèmes SAP et EAI (Enterprise Application Integration), une infrastructure d’intégration qui permet de faire communiquer les différentes applications de l’ensemble du système d’information entre elles.

A propos du CNRS
Avec plus de 32 000 personnes et un budget 2009 de 3,367 milliards d’euros, une implantation sur l’ensemble du territoire national, le CNRS est présent dans toutes les disciplines majeures regroupées au sein de dix instituts en s’appuyant sur plus de 1 100 unités de recherche et de service. Des chercheurs éminents ont travaillé, à un moment ou à un autre de leur carrière, dans des laboratoires du CNRS. Avec 16 lauréats du prix Nobel et 9 de la Médaille Fields, le CNRS a une longue tradition d’excellence. Il est le premier organisme européen en termes d’attribution de contrats de recherche de l’Union européenne, le 4ème organisme scientifique le plus visible sur le web (1er non américain) et est le seul européen à figurer dans le Top 10 des institutions académiques déposant le plus de brevets aux Etats-Unis.
Plus d’information sur www.cnrs.fr

Dans le cadre de son projet d’établissement, le CNRS a conduit une réflexion stratégique sur les grands enjeux de la recherche scientifique, la place du CNRS dans le dispositif de recherche national et européen, et les priorités de l’établissement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*